Info Collège

Un déporté témoigne devant les élèves de 4 et 3e de St-Bruno

Jean Mignot est venu témoigner de ces 9 mois passés en captivité devant les élèves des classes de 3e et 4e. Pour que les élèves aient le temps d'échanger avec l'un des survivants des camps, monsieur Mignot a témoigner trois fois, avec la même vigueur, devant des groupes d'environ 40 élèves, belle performance pour un homme de presque 92 ans !

Jean Mignot a été arrêté le 11 juillet 1944 à son domicile dans un petit village du Jura (Orgelet). Il a été arrêté lors d’une rafle contre la résistance du département de l’Ain. Comme il était lorrain et que sa famille avait refusé de prendre la nationalité allemande, il a été classé comme « mauvais allemand ».

Il avait 17ans (né le 27 mars 1927). Et a été déporté au camp de travail de Neuengamme où il est resté 9 mois. Il a essentiellement travaillé sur la fabrication d’ogives pour le missile V1. Le 19 avril 1945, le camp a été évacué. La plupart des 10 000 déportés qui étaient encore au camp, a été dirigé vers le port de Lubeck et chargés sur des bateaux. La grande majorité est morte noyés car les allemands avaient prévenus les alliés que des bateaux avec des unités militaires se dirigeait vers la Suède. Lui a été chargé de détruire le camp pour faire disparaitre des preuves. Il a ensuite rejoint la frontière du Danemark à pieds et avec ses camarades d’infortune ont été mis sur un bateau dont le moteur était hors service et abandonnés en pleine mer. Les déportés étaient enfermés en fond de cale. C’est bateau suédois qui a heureusement trouvé le bateau avant qu’il ne coule.

Il a passé quelques mois en Suède pour retrouver des forces car il ne pesait alors que 32kg. Il a été hébergé dans un centre de la Croix-Rouge. Il a rejoint la France fin Juillet 1945.

Sur les trente personnes arrêtées le 11 juillet 1944, seuls cinq sont revenus